Grenouille verte (Rana esculenta)

Description

Systématique

Classe des amphibiens

Ordre des Anoures

Famille des Ranidés

Rana esculenta (Linné)

 

Détermination

Considérée comme hybride issue du croisement de la grenouille rieuse et de la grenouille de lessona, la grenouille verte présente des caractères intermédiaires entre ces deux parents. De plus, elle a accumulé certains caractères ataviques. Il est donc impossible de trouver une population qui serait exclusivement composée de Rana esculenta. La grenouille verte a un petit corps fin bien dessiné et une tête assez large. Ses yeux sont largement proéminents et présentent une pupille horizontale. Enfin, ses pattes fines ont des doigts munis de ventouses.

 

Photographie de Grenouille verte - © Michel Fautsch

 

Taille

La grenouille verte est de taille moyenne. La femelle mesure environ 9 cm et les mâles, plus petits, 7,5cm. Exceptionnellement, il arrive de trouver des individus de 12cm.

 

Coloration

Son dos est de couleur vert-jaunâtre à brunâtre avec des taches foncées. Fréquemment une ligne plus claire est visible le long de la colonne vertébrale. L'arrière des cuisses varie entre le vert jaunâtre et le vert  blanchâtre barré de noir et la face ventrale est blanche avec ou sans taches sombres. Le mâle possède deux sacs vocaux blancs à gris.

 

 

Biologie et écologie

Régime alimentaire

La grenouille verte se nourrit d’insectes les plus divers et d’invertébrés. . Elle chasse ses proies dans l'eau et sur terre. Elle attaque aussi les petits vertébrés y compris les individus de sa propre espèce. A certains endroits, elle entre en compétition avec sa grande sœur, la grenouille rieuse qui la remplace souvent à tort.

 

Reproduction

Au printemps, les femelles pondent leurs œufs (5 à 10.000 œufs) en un ou deux jours. Les têtards naissent au bout de dix jours et leur développement ultérieur dépendra de la température de l’eau. Par temps chaud, ce développement dure trois mois, mais parfois les larves hibernent et ne se métamorphosent que l'année suivante. '' Esculenta'' qui signifie en latin'' comestible'' indique que c'est précisément cette espèce qui est chassée pour ses cuisses.

 

Habitat

Cette espèce très courante est présente en dessous de 1000 m d’altitude. Particulièrement abondante dans les régions riches en étangs, on la retrouve aussi dans les petits étangs isolés et les trous d'eau. Lors des longues nuits d’été, c’est elle qui est responsable des grands concerts de coassements que l’on entend un peu partout au bords des étangs.

 

Photographie de l'habitat de la grenouille verte - © Michel Fautsch

 

Distribution

En Europe

La grenouille verte vit  en Europe à l'exclusion de la Péninsule Ibérique et du nord de la Scandinavie. Vers l'est on la trouve encore au-delà de la Volga.

En Wallonie et en Belgique

Globalement le complexe des grenouilles vertes est répandu dans tout le pays. Une cartographie précise et fiable de la Grenouille verte et de la Grenouille de Lessona n'est pas possible dans l'état actuel des connaissances ; les deux taxon sont donc représentés conjointement.

 

Réglementation

Décret 6/12/2001, annexe 2b:cette espèce est mentionnée dans l'annexe 2b du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (article 2) que cette espèce est intégralement protégée (espèce menacée en Wallonie). Cette protection implique l'interdiction :

1° de capturer et de mettre à mort intentionnellement de spécimens de ces espèces dans la nature ;

2° de perturber intentionnellement ces espèces, notamment durant la période de reproduction, de dépendance, d'hibernation et de migration ;

3° de détruire ou de ramasser intentionnellement dans la nature ou de détenir des oeufs de ces espèces ;

4° de détériorer ou de détruire les sites de reproduction, les aires de repos ou tout habitat naturel où vivent ces espèces à un des stades de leur cycle biologique ;

5° de naturaliser, de collectionner ou de vendre les spécimens qui seraient trouvés blessés, malades ou morts ;

6° de détenir, transporter, échanger, vendre ou acheter, offrir aux fins de vente ou d'échange, céder à titre gratuit les spécimens de ces espèces prélevés dans la nature, y compris les animaux naturalisés, à l'exception de ceux qui auraient été prélevés légalement avant la date d'entrée en vigueur de la présente

 

 

Menaces

La destruction de biotopes ou une gestion qui les altère et les banalise est une menace générale. Sont notamment visées les pertes de sites et les sources de pollution. Les capacités de dispersion de cette espèce la rendent toutefois moins sensible que d'autres aux conséquences de l'altération du maillage écologique en Wallonie.

 

Dans les sites de reproduction, l'introduction et l'entretien de fortes charges en poissons pose un problème sérieux par suite de prédations et d'une altération profonde des sites.

Voir aussi :

→ Les poissons de nos rivières
→ Les frayères artificielles
→ Stages de pêche
→ Formateur de pêche
→ Podcast saumon atlantique