Séquence Vivacité - Les dévalaisons des poissons en Meuse

 

Ecoutez la séquence en podcast.

 

Vivacité - 2010

Durée : 3m 02

Thème : Les dévalaisons des poissons en Meuse

 

Fleche illustrant la séquence Vivacité

 

Dévalaisons des poissons dans la Meuse

 

Les dévalaisons de poissons ont été suivies durant quatre années sur la prise d'eau de la centrale nucléaire de Tihange lors d'une étude réalisée par Damien Sonny (ULg). Ce suivi a permis d'identifier les espèces et les tailles des individus qui dévalent ainsi que les causes de ces migrations.

 

Presque toutes les espèces effectuent des migrations. A la fin de la période de reproduction : 

 

Cette dévalaison est très prononcée chez certaines espèces telles que le chevaine et le barbeau.

 

En raison de l'artificialisation importante des berges de Meuse, les berges bétonnées et lisses ne permettent pas aux alevins de se cacher. Ces derniers sont entraînés involontairement vers l'aval.

 

Les observations mettent aussi en évidence l'impact non négligeable des prises d'eau industrielles sur les poissons du fleuve. A elle seule, la prise d'eau de la centrale nucléaire de Tihange induit la mortalité de 20 à 30 tonnes de poissons par an. Cette mortalité est minimisée par la mise en place de barrières comportementales acoustiques

 

D'autre part, cette étude a permis de mettre en évidence la reproduction abondante du chabot en Meuse. Sa présence en Meuse révèle une amélioration de la qualité de l'eau.

 

Voir aussi :

→ La pêche au féminin
→ Podcast saumon atlantique
→ Les poissons de nos rivières
→ Les frayères artificielles
→ Podcast CIR