Plan Police Pêche

 

→  Le braconnage halieutique

→  Intensification des contrôles

→  Bilan des opérations

→  Mesures complémentaires prévues

→  Quelques rappels relatifs à la pêche nocturne de la carpe

→  Télécharger le bilan complet du Plan Police Pêche 2010-2015

→  Télécharger la brochure "La pêche nocturne de la carpe"

 

Le braconnage halieutique

Le Plan Police Pêche élaboré par le Service de la Pêche est destiné à endiguer la recrudescence du braconnage pêche à certains endroits et en particulier de nuit et à assurer une présence coordonnée plus marquée sur le terrain du Service de la Pêche, des Cantonnements, de l’UAB voire des Zones de Police afin d’assurer une meilleure efficacité des contrôles et de tenter d’endiguer le phénomène du braconnage halieutique.

 

Panneau d'interdiction de pratiquer la pêche aux abords des écluses

 

Le Plan Police Pêche s’est progressivement concentré sur une dizaine de zones « sensibles » et leurs problématiques propres. La plus grande attention a quant à elle été donnée à la zone de la Basse Meuse liégeoise confrontée à une présence saisonnière importante de pêcheurs allemands ou originaires des pays de l’Est et dont l’activité de pêche est parfois associée à certaines nuisances : ébriété, tapage nocturne, abandon de déchets…

 

Intensification de contrôles

Au terme du Plan Police Pêche 2010-2015, 276 opérations de contrôles programmées, dont 146 opérations de jour et 130 opérations de nuit, ont ainsi été réalisées. A noter la hausse marquée du nombre d’opérations réalisées en 2015. Celle-ci s’explique principalement par l’arrivée de nouvelles recrues au DNF, mais aussi par l’intégration dans le plan de certaines opérations significatives opérées par un seul agent en journée.

 

Graphique du nombre d'opérations menées de 2010 à 2015 dans le cadre du plan police pêche

 

A côté de ces opérations programmées, les services territoriaux du DNF continuent également à planifier des contrôles ponctuels durant les plages normales de travail avec l’appui ou non du Service de la Pêche.

 

Bilan des opérations

Lors de ces opérations, environ 6700 pêcheurs ont été contrôlés, un chiffre en forte augmentation en 2015 alors qu’il était déjà en constante augmentation depuis 2010. Ces contrôles concernent 4,7% du nombre de preneurs de permis de pêche en Wallonie en 2015.

 

Graphique du nombre de pêcheurs contrôlés de 2010 à 2015 dans le cadre du plan police pêche

 

Extrait de l'émission Au Quotidien de la RTBF consacré au braconnage halieutique

 

Le taux de personnes en infraction de pêche pour la Wallonie a baissé considérablement ces dernières années en passant de 33.7 % en 2010 à 10.8% en 2015 soit une baisse de 68% au total. La fréquence des infractions est largement supérieure lors des contrôles de nuit par rapport aux contrôles de jour, bien que l’écart ait tendance à se réduire.  En outre, le pourcentage des infractions a sensiblement diminué depuis 2010, de jour comme de nuit, dans approximativement les mêmes proportions.

 

Taux d'infraction annuel pour les contrôles réalisés de jour et de nuit.

 

Les types d’infraction rencontrés en 2015 se répartissent comme suit : 26% des infractions concernent la pêche nocturne de la carpe. C’est une nette baisse par rapport à 2014 (52%) et à 2010 (60%). Par ailleurs, 30% des infractions constatées en 2015 concernent la pêche sans permis régulier ou avec un mauvais type de permis (permis A au lieu du permis B), une valeur légèrement supérieure à celles de 2014 (21%) et de 2010 (25%). Globalement, les pêcheurs sans permis représentent donc 3.5% des pêcheurs contrôlés en 2015 (95/2771). Environ 13% des infractions en 2015 concernaient la pêche à plus de deux lignes à main, une valeur assez stable dans le temps (13% en 2014 et 8% en 2010). Par contre, un pourcentage croissant d’infractions concerne la pêche en zone interdite : 12% en 2015 contre 5% en 2014 et à peine 1% en 2010.

 

Ventilation des infractions de pêche en 2015 par type d'infraction

 

Conclusions & perspectives

Au stade actuel, l’efficacité du Plan Police Pêche sur le phénomène du braconnage ne fait plus aucun doute par la simple comparaison des données de 2010 à 2015 et on peut penser que le phénomène sera considérablement réduit dans les deux à trois années à venir si l’Administration continue ses opérations de contrôle comme actuellement ou, mieux, les intensifient encore à l’avenir.

 

L’utilisation depuis fin juin 2015 de terminaux de paiement pour une application plus aisée de la procédure de transaction perçue immédiatement augmente encore l’efficacité des opérations de contrôles.

 

Enfin, le triplement du montant des perceptions immédiates et des amendes administratives liées à la plupart des infractions en matière de pêche - une mesure applicable à partir du 1er janvier 2016 par le décret du 27 mars 2014 relatif à la pêche fluviale, à la gestion piscicole et aux structures halieutiques - est un argument dissuasif supplémentaire en matière d'infractions "pêche" en Wallonie.

 

> Télécharger le rapport complet

 

Quelques rappels relatifs à la pêche nocturne de la carpe

 

Pêche nocturne de la carpe - Lac de la Vierre à Suxy

 

Toutes les informations relatives à la pêche nocturne de la carpe : le permis de pêche, les sites où la pêche nocturne est autorisée, les techniques et le matériel autorisé... Toutes ces informations sont détaillées sur le site web de l'association.

 

Couverture de la brochure Pêcher c'est simple

 

Voir aussi :

→ Réglementation sur les planchers de pêche
→ La pêche nocturne de la carpe
→ Pêche en barque sur le lac de Nisramont
→ La pêche en kayak
→ La pêche en embarcation